La création de prix littéraires répond à cette double nécessité : reconnaître les mérites d’un auteur et, en même temps, distinguer plus particulièrement un ouvrage. Au final, l’auteur comme l’éditeur doivent en retirer bénéfice. Le but de tous les prix littéraires est toujours d’encourager le développement d’une littérature de qualité. Paul-Jacques Bonzon va s’engager dans le processus avec son quatrième ouvrage : Du gui pour Christmas, publié en 1953.

Article extrait et mis à jour de l’étude biographique publiée en 2008. 

Page « Paul-Jacques Bonzon et les prix littéraires »

ut at elit. facilisis Aliquam Nullam sit ipsum risus. libero consectetur et,