Au cours de son histoire, la place prise par la littérature pour la jeunesse et la notoriété qu’elle acquiert entraîna inéluctablement un besoin accru de reconnaissance. La création de prix littéraires répondait à cette double nécessité : reconnaître les mérites d’un auteur et, en même temps, distinguer plus particulièrement un ouvrage. Au final, l’auteur comme l’éditeur devaient en retirer bénéfice.

Le but de tous les prix littéraires a toujours été d’encourager le développement d’une littérature de qualité. Ce faisant, ils révèlent, dans les choix qui sont opérés, les attentes morales d’une société à une époque donnée.

Ayant retrouvé dans mes archives personnelles un numéro ancien de la revue Enfance de 1984, et, particulièrement, un article de Janine Despinette, il m’a semble intéressant d’en faire profiter les lecteurs afin de préparer la prochaine mise en ligne d’un article concernant les prix littéraires obtenus par Paul-Jacques Bonzon.

 Références : Despinette Janine. « La littérature pour la jeunesse dans le monde : ses prix littéraires et leurs finalités », Enfance, tome 37, n°3-4, 1984. pp. 225-331.  Pour lire l’article.

 

sit Curabitur Aenean vel, porta. ut Donec