Christine Prévost est désormais bien connue des internautes par le récent article qui vient d’être publié sur ce site : (lien vers cet article).

C’est, aujourd’hui, un article concernant le pédagogue qu’elle nous confie. Le romancier n’a jamais oublié qu’il était avant tout un pédagogue et un éducateur. La fiction, pour lui, avait une fonction éminemment éducative. C’est si vrai que dès 1961, il va proposer des ouvrages pour l’école, des livres scolaires de lectures suivies, tous publiés chez Delagrave. L’histoire de cette série d’ouvrages commence par un refus, en 1958, des éditions Hachette de retenir La roulotte du bonheur. Les éditions Delagrave relèveront le défi avec le succès que l’on sait. Qui ne se souvient de l’oncle Figue de La maison aux mille bonheurs et du « mal du chameau » dont sont affectés les jeunes héros. ?

Christine a la gentillesse de confier cet article paru il y a maintenant neuf ans dans le n° 29 des Cahiers Robinson : « le roman scolaire entre littérature et pédagogie ». les internautes auront plaisir à retrouver cette brillante analyse du « roman scolaire » à travers les ouvrages de Paul-Jacques Bonzon.

Yves Marion

Documents en vente au profit de l’association dans la boutique en ligne

La boutique en ligne

consectetur ipsum risus neque. nec luctus pulvinar