Christine Prévost est maître de conférences en didactique du français à l’INSPE Lille Nord de France, à l’université Littoral Côte d’Opale et à l’université d’Artois. Elle s’intéresse notamment aux transpositions médiatiques qui ont contribué à diffuser le patrimoine littéraire auprès du grand public et des publics enfants et adolescents.

Soutien de la première heure de l’association dont elle est administratrice, Christine a souhaité faire partager aux Amis de Paul-Jacques Bonzon, deux de ses publications concernant le romancier et le pédagogue. Nous lui en sommes très reconnaissants.

Au travers d’une analyse des ouvrages de Paul-Jacques Bonzon, Christine Prévost interroge : qu’est-ce qu’un livre « sain » destiné à la jeunesse des années soixante ? Le texte qu’elle nous confie reprend une communication qu’elle avait faite lors du 50e congrès de la FSHAN qui se déroulait à Saint-Lô (Manche) en 2015. Les lecteurs ne manqueront pas d’être intéressés. Merci Christine.

Yves Marion, président des APJB