Une question m’a été récememment posée à laquelle je peux répondre. A quel endroit le Manchois d’origine, né à sainte-marie-du-Mont, a-t-il été inhumé?

« L’écrivain pour enfants », selon les mentions portées dans les carnets nécrologiques de la presse locale, quitta la scène de la vie le 24 septembre 1978. Lors de la cérémonie religieuse en l’église Notre-Dame à Valence, le mercredi 27 septembre 1978, jour des écoliers, des amis donnèrent lecture de pages choisies de ses ouvrages. Paul-Jacques Bonzon fut inhumé dans le cimetière de Valence.  

Le cimetière de Valence, qu’en 2007, j’ai parcouru à la recherche de la sépulture du romancier, se trouve dans la partie nord de la ville. Il se présente sous la forme de trois enclos reliés entre eux, dont, à gauche de l’entrée, l’ancien cimetière et ses tombes anciennes. Paul-Jacques Bonzon repose très discrètement dans la 28e division de ce cimetière. Le nécrosophe Bertrand Beyern y consacre un article tout comme le site de Philippe landru. 

Sépulture Paul-Jacques Bonzon, Cimetière de Valence. @ Yves Marion, 2007.